5 Trésors cachés

visites en forme de spectacle
de et avec Alessandro Libertini et Véronique Nah

projet bisannual en collaboration avec : Centro per l'Arte Contemporanea Luigi Pecci à Prato, Museo Santa Maria della Scala à Siena, Museo Marino Marini et Museo Stibbert à Firenze, Museo Archeologico à Artimino, Région Toscane.

Le projet de la Compagnia Piccoli Principi 5 Trésors cachés concèrne la création d'une spéciale visite guidée dans cinq musées en Toscane : Centro per l’Arte Contemporanea Luigi Pecci à Prato, Museo Stibbert et Museo Marino Marini à Firenze, SMS Santa Maria della Scala à Siena, Museo Archeologico à Artimino.
Cinq différentes créations site specific conçues par Alessandro Libertini et Véronique Nah. La visite en forme de spectacle a pour but de fournir au visiteur, d'âges et de compétences diverses, quelques clefs de lecture essentielles pour comprendre, pour vivre l'unicité et la richesse du lieu visité.
Cette singulière création artistique allie théâtre et didactique. N'étant pas l' habituelle visite guidée ou une animation théâtrale en costumes d'époque, la visite en forme de spectacle surprend le visiteur, l'amuse, le fait sortir de l'ordinaire. 
La visite en forme de spectacle fait appel à la sensibilité, la capacité et l'intelligence du visiteur : sa participation active est un élément nécessaire au processus de connaissance.
Dans cette visite en forme de spectacle, il peut même arriver que le visiteur se laisse séduire par des concepts et des sentiments qu'il considérait avant inintéressants ou impénétrables. Dans chaque musée, dans chaque lieu d'intérêt culturel, il existe un noyau poétique fait d'histoire, et d'histoires multiples. L'objectif du projet est de reconnaître cette partie essentielle, de l'exprimer au mieux pour permettre au visiteur de la découvrir et de se l'approprier. Dans chaque musée sont exposés plusieurs trésors mais seulement un trésor est caché : le visiteur.
Le projet 5 Trésors cachés se déroule de mai 2012 à février 2013.

 

 

 

Reportage télévisé TGR Toscana 17 mai 2012 qui.

 

                 

 

Foto di A. Becattini
"Il tesoro nascosto del Museo Stibbert"

 


   

"Il tesoro nascosto del Museo Archeologico di Artimino"
   

 

"Il tesoro nascosto del Museo Santa Maria della Scala"
   


 

"Il tesoro nascosto del Museo Marino Marini"
   


"Il tesoro nascosto del Centro Luigi Pecci"
 

 ................................................................................................
 

Viaggio al centro… del Centro

visita in forma di spettacolo al Centro per l’Arte Contemporanea L. Pecci


“Viaggio al centro… del Centro” è una produzione della Compagnia Teatrale Piccoli Principi in collaborazione con la Sezione Didattica del Centro per l'Arte Contemporanea Luigi Pecci di Prato.
Singolare creazione artistica, questa speciale visita al Centro pratese mira ad avvicinare in modo non convenzionale ragazzi ed adulti al complesso mondo dell’arte contemporanea.
Durante questa visita in forma di spettacolo due artisti della compagnia conducono i visitatori in un emozionante itinerario attraverso i luoghi e le opere che costituiscono il Centro per l’Arte Contemporanea Luigi Pecci.
Guidati da semplici indizi - segni e tracce presenti negli spazi architettonici del Centro - gli spettatori partecipano ad una vera e propria spedizione che ha il carattere di un’esplorazione, avventurosa e divertente, attorno ai tanti significati nascosti dietro ogni opera d’arte contemporanea.
"Viaggio al centro… del Centro", creato e presentato al pubblico con successo nel 2009, viene ripreso in maggio 2012, nell'ambito dell'iniziativa regionale "Amico museo", come prologo del progetto I 5 Tesori nascosti.



ideazione: Alessandro Libertini e Linda Salvadori
regia: Alessandro Libertini e Véronique Nah
interpreti: Alessandro Libertini/David Batignani e Linda Salvadori
collaborazione all’ideazione e al coordinamento: Riccardo Farinelli
organizzazione: Chiara Fantini
produzione: Compagnia Piccoli Principi, Centro per l’Arte Contemporanea Luigi Pecci, Regione Toscana.

------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

 

 

 

UMAMI

projet artistic Peter De Bie, Alessandro Libertini, Véronique Nah
production Laika/Belgique et Piccoli Principi/ Italie
en coproduction avec
Les Grandes Tables de la Friche et Théâtre Massalia, Système Friche Théâtre/France,
Cultura Nova/Olanda, Le Volcan Scène Nationale du Havre/France
en collaboration avec De Studio/Belgique

pour Marseille Provence 2013 Capitale Européenne de la Culture

sucré, salé, acide, amer ou…
zoet, zout, zuur, bitter of…

dolce, salato, acido, amaro o…
UMAMI

Prenez un mot prenez en deux
faites les cuir comme des oeufs
prenez un petit bout de sens
puis un grand morceau d'innocence
faites chauffer à petit feu
au petit feu de la technique
verser la sauce énigmatique
saupoudrez de quelques étoiles
poivrez et mettez les voiles
Où voulez-vous donc en venir?
A' écrire ? Vraiment ? A' écrire?
                   Raymon Queneau 


Gastronomie, enfance et théâtre
sont les ingrédients souverains du parcours de création du spectacle UMAMI. De la rencontre entre ces trois univers s’ouvre un large champ d’exploration artistique.
Il suffit de penser, par exemple, à l’association inhabituelle entre enfance et gastronomie. Celle-ci, souvent considérée comme une manière sophistiquée de concevoir l’ensemble des règles culinaires, semble mal s’accompagner d’une certaine vision du monde des enfants où prime le besoin vital de l’alimentation ; alors que ceux-ci ont sans doute la sensibilité nécessaire pour pouvoir apprécier l’accord des saveurs, la présentation d’un met ou la qualité d’un service. À ce propos, le parcours de création prévoit une intense activité d’ateliers d’expérimentation entre artistes, enfants et adolescents qui constituera une importante source d’inspiration pour la construction d’UMAMI.

L’enfance, l’art culinaire et l’art théâtral ont cette réciprocité de pouvoir s’échanger  procédures, rituels et symboliques fournissant ainsi un terrain de recherche stimulant pour créer d’insolites métaphores destinées à révéler, interroger, transformer notre réalité.

C’est donc sur l’ensemble de ces thèmes que se tisse la trame d’UMAMI, le mot dont on désigne le cinquième goût. Un spectacle où le public disposé autour de la scène est invité à goûter d’agréables saveurs, de véritables surprises culinaires, et à assister à la réalisation d’ingénieuses recettes théâtrales dont il en sera le fin dégustateur.

UMAMI spectacle est un mélange de gâteries culinaires, d’images, de mots, de gestuelle et de musique sélectionnés avec soin. Laika et Compagnia Piccoli Principi vous entraînent, quel que soit votre âge, dans une aventure sensorielle exaltante, à la découverte d’un monde haut en saveurs, odeurs et couleurs, encore inexploré. Le public regarde, écoute, sent et… se délecte. Du théâtre à savourer pleinement avec le corps, le cœur et l’esprit.

UMAMI  est un événement  dans lequel le théâtre et la cuisine réitèrent cette nécessité d’accomplir  des rites collectifs, conviviaux où l’expérience individuelle trouve toute sa plénitude.


Le monde. fr - 13 septembre 2013
Marseille fait danser ensemble art et gastronomie
Dans le cadre du Festival Cuisines en Friche à Marseille.

"C'est bien beau la poésie, mais on mange avec la bouche!" La phrase, prononcée en appuyant bien sur le verbe "manger", a fusé dès les premières secondes du spectacle Umami, donné en ouverture du festival marseillais "Cuisines en Friche", mercredi 11 septembre à la Friche Belle-de-Mai. Une réflexion lancée par un des quatre acteurs de cette pièce gourmande qui, d'emblée, nous projetait au coeur du sujet: gastronomie et culture sont étroitement liées.  Esthétique, sensualité, émotions, mémoire, innovation : il y a tout cela et bien plus encore dans la réalisation, le service et la dégustation d'un bon plat. Umami, imaginé par les compagnies Laika et Piccoli Principi, créé à Marseille, vise à éveiller les enfants à cette richesse: Ce mercredi ils sont venus nombreux assister à la première de ce "spectacle à croquer par le jeune public" comme l'annonce l'affiche. Et en effet, on croque, on aspire, on lèche et on savoure au fil de cette fantaisie à l'issue de laquelle les petits auront découvert un cinquième goût, l'umami (du mot japonais qui signifie "delicieux") différent de ceux - sucrè, salé, acide et amer - qui leur sont familiers. 
Sylvie Kerviel (Marseille)

Le Tadorne - 16 septembre 2013

Umami, “spectacle à croquer par le jeune public", par les compagnies Laika et Piccoli Principi, est la plus belle scénographie du festival. Inspiré d'un théâtre à l'italienne, je me ressens dans une assemblée délibérative du bon goût. De haut, j'observe le jeu de ces acteurs belges et italiens réunis pour la circonstance par le Théâtre Massalia. C'est un laboratoire expérimental où le sol métaphorise la langue, mais où le théâtre se charge de faire émerger ce 5ème goût, à la saveur énigmatique, celui qui est en chacun de nous, lorsque nous communiquons autour d'un plat. Voici donc un chef qui doit se concentrer autour de sa recette tandis que ses compères incarnent ce que l'art de cuisiner procure : passion, folie, créativité, violence, déconstruction, désirs... On se prend au jeu, celui de l'amour et du hazard tout en regrettant finalement d'être abandonné lors du dernier instant : celui du 5ème goût, telle une petite mort surgissant trop vite...